Mais il est où le P de Veuve Clicquot Ponsardin?

Mais il est où le P de Veuve Clicquot Ponsardin?

Mais c’est vrai ça, il est passé où ce P?

Veuve Clicquot

Veuve Clicquot

Quoi, vous n’aviez jamais remarqué ce changement? Pourtant il remonte à 2010, date à laquelle madame Ponsardin est semble-t-il parti à la retraite. Enfin heureusement pour elle, cela fait bien longtemps qu’elle se repose (cimetière du Nord à Reims).

Bref, Veuve Clicquot Ponsardin laisse sa place à VC. Ah présenté comme ça, cela semble moins sexy.
Mais bon sang, c’est quand même elle qui à tant apporté à la marque, enfin d’après le story-telling qui en est fait. Et pourtant la direction marketing de Veuve Clicquot a considéré que Ponsardin était de trop!
Trop long, trop difficile à prononcer par les consommateurs étrangers, pas assez funny pour sa cible citadine de 25-39 ans ayant un fort pouvoir d’achat. Et puis il faut dire qu’il est d’usage d’appeler la marque d’un simple «Veuve» dans bon nombre de pays, dont les USA où elle enregistre la plupart de ses ventes.
Alors je vous sens déjà rentrer en effervescence, oui mais moi j’ai un Millésime 2004 avec la mention Ponsardin. À cela deux raisons, le 2004 a été mis sur le marché avant que ce changement ne soit rendu effectif. D’autre part, pour les millésimés la marque semble se garder une période de transition. Concernant la Grande Dame, le fleuron de la marque, la modification ne devrait pas avoir lieu ou du moins pas dans un avenir proche.

Bonus, Veuve Clicquot en quelques chiffres:

– Production annuelle: 8 millions de bouteilles,
– 75% de la production de la marque est assuré par la carte jaune (Brut sans année, étiquette jaune),
– 25% de l’approvisionnement en raisin est assuré par leurs propres parcelles (pour carte jaune). Le reste est acheté.
– L’assemblage compte en moyenne 30% de vins de réserves, provenant à 90% des vins des 5 années précédent l’assemblage.
– Carte jaune est élevés en moyennes 30 mois sur latte (en bouteille, empilée sur des lattes).

#Winelover et un peu "geek" sur les bords, je suis naturellement effervescent (@champagnepetre) et dingue de médias sociaux. Je suis social média manager pour le compte de diverses sociétés en lien avec la filière vin.