A bordeaux, on ne boit que du bordeaux ?

A bordeaux, on ne boit que du bordeaux ?

Les régions et les appellations françaises sont réputées pour être chauvines. Il est courant d’entendre  ici et là que seuls les vins de la région ont le droit de siéger sur les bonnes tables. Bref, à Bordeaux l’on ne boirait que du vin de Bordeaux !

Aperçu lors du 1er #MyAperoBordeaux le célèbre @ChLaLevrette rouge 2006 !

A post shared by Phileas Wine Club (@phileaswineclub) on

Alors certes, il est important d’apprécier et de faire connaitre les vins de nos régions. Il en est de même pour les produits de nos terroirs, mais diantre, faut-il se réduire à une seule région un seul pays ? Manquer d’éduquer notre palais aux charmes d’autres contrées, d’autres cépages, d’autres terroirs, d’autres méthodes de vinification ? No way ! Fort heureusement, nous sommes plusieurs à opter pour l’ouverture !

Pas plus tard qu’en début de semaine, j’ai eu le plaisir d’être invité par un nouvel acteur de la vente de vin à une dégustation. Attention, pas une de celle où l’on préfèrerait avoir poney-piscine, tant les vins nous semblent consensuels. Non de non, une où l’on découvre, apprend à être humble en face de bouteilles qui cachent leurs secrets dans des … chaussettes noires (certainement à cause de la météo) !

Notre hôte, Grégory Castelli, fondateur du site de vente de vin Phileas Stravinarius, a su attirer ma curiosité. Pas uniquement en raison du nom de son site qui est déjà en soi est une véritable invitation à découvrir le vin sous l’angle de la musique et des voyages. Les histoires de ce cher, Phileas Fogg, et de son tour du monde en 80 jours, ne sont pas très loin, merci Jules Vernes. Non, ce qui me motiva à venir c’est ces quelques lignes :

Amis WineLovers !

Le mardi 21 mai à partir de 19H, je vous invite à ….. Bordeaux, pour la deuxième édition du Phileas Stravinarius Blind Tasting Contest.

12 à 15 vins à déguster à l’aveugle par équipe de 3 ou 4, la plupart issus des sélections Phileas Stravinarius en cours et à venir, plus quelques étrangetés !

La première fois, les palais sont passés par l’Azerbaïdjan, l’Amarone della Valpolicella, la Grèce/l’île de Santorin, la Bulgarie, l’Autriche, la Nouvelle Zélande, le Priorat espagnol, le Riesling allemand, Bourgueil, Chablis, Jurançon et l’Alsace.

L’équipe Miss Vicky Wine/ …. remettra-t-elle sa couronne en jeu ? Arriverez-vous à rivaliser ? Passerez-vous lesdégustations à l’aveugle ? Gagnerez-vous les battles ? Serez-vous élu « the Palate » ?

Le nombre de places est limité !

A très vite.

Intéressant, n’est-ce pas ? Avoir la possibilité d’exercer son palais avec d’autres amateurs et professionnels de la filière vin et qui plus est autour d’un jeu mêlant des vins de tout horizon est un challenge que je me devais d’accepter. Arrivez sur place, le ton est donné, la table dressée, les bouteilles masquées et rangées à l’écart. Il ne faut pas tenter les plus fragiles d’entre nous. Seuls les amuse-bouches des terroirs bordelais sont sous les feux de la rampe, attendant patiemment mes compères et moi.

Comme une dégustation qui s'annonce ? #Teasing pour le 30 mai à Paris

A post shared by Phileas Wine Club (@phileaswineclub) on

Nous nous échauffons d’abord avec le Chinon Les Petites Roches 2009 de chez Charles Joguet ! Bon sang, mais qui a dit que les vins de Loire n’avaient pas de structure et de matière ? Bon là, c’était facile, la dégustation n’était pas à l’aveugle, tour de chauffe oblige !
Nous devenons sérieux avec l’arrivée des verres INAO noirs ! Cela fait bien longtemps que je n’avais pas eu le plaisir de refaire des dégustations à l’aveugle ! Tout en distribuant ces verres que certains appellent les verres de la mort, notre hôte se fait un malin plaisir de nous expliquer les règles du jeu. Tout d’abord, les équipes sont formées de 3 à 4 personnes en essayant d’équilibrer les niveaux de compétence. Ensuite, l’ordre de passage, les vins sont dans un premier temps servis dans les verres opaques afin de forcer nos sens à identifier la couleur du vin. Une fois ce premier défi rempli, la découverte visuelle est allouée dans des verres plus conventionnels. Là, charge à nous d’identifier : pays, région ou appellation, cépages ainsi que le millésime du vin. Autant vous dire que le jeu de la roulette russe est plus facile. Mais bon, allons y fonzy !

Le premier vin arrive et là, hé bien, tu fais moins le malin. Tu tentes de voir à travers, tu sens le premier nez, tu reviens en aérant et puis tu ne sais toujours pas ! Après un instant, tu émets une hypothèse que tu n’oses à peine évoquer à tes voisins qui sont tous plus compétents que toi. Pourtant tu valides, coup de bol, tu gagnes un point, c’est déjà ça !
Les choses se corsent, sans pour autant devenir insulaires, lorsqu’il faut identifier le pays ! Le vin est-il d’un style plutôt traditionnel européen ? Fruits très mûrs, confitures, surmaturité ? Qu’en est-il de la fraicheur aromatique ? La bouche devrait nous aider … Pas rosse, Grégory nous autorise à poser une à deux questions fermées par équipe. Ouch, il faut viser au plus juste sans trop aider les équipes adverses !
Autant vous dire que seuls les meilleurs s’en sortent … vivant !

Mais la soirée me permet de juger de mes aptitudes à la dégustation, de découvrir de nouveaux vins tels que ce vin dont les vignes sont plantées à plus de 1 000 m d’altitude le long des pentes du Mont Blanc. Bonjour au rafraichissant vin blanc Piagne 2011 de la Cave du Mont Blanc.

A moins que vous ne préféreriez vous rafraîchir ? #Piagne élaboré à 1000m d'altitude #MontBlanc http://bit.ly/10oWVer

A post shared by Phileas Wine Club (@phileaswineclub) on

Les vins qui m’ont le plus étonné :

 

Le vin blanc le plus inattendu de la soirée : #Croatie #Hvar #Tomic #Beleca 2010 #vin #phileastasting

A post shared by Phileas Wine Club (@phileaswineclub) on

Beleca 2010 : un vin blanc croate élaboré par la famille Andro Tomic sur l’île de Hvar. Uniquement à partir de cépages autochtones : Posip et Bogdanusa. Le vin m’a décontenancé, très atypique. A mon sens il y a un manque de complexité et de fraîcheur mais l’affaire et à suivre de très prêt avec ces deux cépages.

Faire revenir le soleil avec The Dead Arm #Shiraz de @darenberg. Une page de la viticulture Australienne qui s'offre à nous. http://bit.ly/10QO5kZ #Australie

A post shared by Phileas Wine Club (@phileaswineclub) on

The Dead Arm Shiraz de chez d’Arenberg, ravi d’avoir pu faire un come back émotionnel en Australie. D’Arenberg n’en est pas à son coup d’essai et cette cuvée est l’une des plus grandes du domaine familial. Le vin est très très concentré, chaleureux, mais il faut l’attendre. Idéal pour se réchauffer actuellement.

Yering Station, Pinot Noir 2008, décidément j’aime bien à m’imaginer sur les terres Australiennes. Assez facile d’identifier que ce Pinot Noir ne vient pas de bourgogne (moins frais, avec des fruits rouges plus mûrs), il révèle une belle finesse des tannins. L’acidité est équilibrée, merci au climat de la Yarra Valley.

Un rosé étonnant et détonnant en provenance directe d'#Irouléguy ! #vin #PhileasTasting #Tannat

A post shared by Phileas Wine Club (@phileaswineclub) on

Arretxea, Irouleguy rosé 2011 à base de Tannat. Un vin dont la couleur m’avait un temps laissé pensé au grenache de Navarra. Mais des notes plus acidulées et complexes m’ont fait douter. Malheureusement, la production est confidentielle.

En savoir plus : le site Phileas Stravinarius / @Stravinarius
Des dégustations Phileas Stravinarius sont planifiées tous les mois à Paris avec le Meilleur Sommelier de France 2004, Dominique Laporte.

#Winelover et un peu "geek" sur les bords, je suis naturellement effervescent (@champagnepetre) et dingue de médias sociaux. Je suis social média manager pour le compte de diverses sociétés en lien avec la filière vin.
  • francis

    J’ai rarement vu un texte aussi indigent et mal écrit, c’est dommage le concept de votre ami a l’air bien mais vous le desservez à chaque phrase.

  • gros chien

    cette personne a monté une belle société, levé des fonds, obtenu des récompenses. son entreprise est rentable en 2016, bravo!
    Pas besoin d’être un génie de l’économie pour comprendre pourquoi: il ne livre pas les produits achetés à ses clients! un business model original qui plait bcp à ses clients. on recommande, continuez à encourager les voleurs..

    • https://profiles.google.com/vincent.petre Vincent Pétré

      Bonjour et merci pour votre commentaire. Comme vous l’aurez remarqué, l’article date de 2013, époque à laquelle le site Phileas StraVinarius en était qu’à ses débuts. L’attention portée à la sélection des vins et aux moyens de dynamiser le réseau m’avait attiré à ce moment. Je n’ai pas eu l’occasion de suivre les récents développements et je n’ai donc pas d’information sur la situation actuelle de la société ni des perspectives à venir. J’imagine que vous êtes entré en relation avec la direction?